Jean-Philippe

En 1975, j’avais 20 ans et au lendemain de Mai 68, les communautés avaient le vent en poupe et se sont mises à fleurir un peu partout en France.

Pour moi c’était une belle utopie, mais je voyais déjà poindre les nombreuses difficultés qui allaient la mettre à mal.

Alors bien sûr, lorsqu’on a commencé à envisager avec Anne de se tourner vers le concept d’habitat participatif pour rendre possible son « rêve sous la tonnelle », cela m’a fait un peu peur !

Mais bien vite je me suis rendu compte que ce type d’habitat intergénérationnel, c’est tout sauf une communauté. Cela fait la part belle à l’intimité, au respect de soi et des autres, tout en permettant de vivre une vraie solidarité entre toutes et tous !

Et maintenant ? J’ai hâte de voir le projet se concrétiser dans un beau lieu pour vivre cette belle aventure humaine, anticiper ma vieillesse et me retrouver entouré d’un voisinage bienveillant avec qui échanger sur toutes sortes de sujets passionnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *